Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/08/2012

INTERVIEW DE PATRICE DONZEL

1- Pouvez vous nous décrire en quelques mots votre univers artistique ?

Mon univers artistique?...En vérité, c'est plutôt l'univers du pop art qui a réussi, entre autre ,à donner une autre place à l'image en la détournant et en se la réappropriant, tant au niveau de la construction, que de la couleur, de la mise en page , des techniques ou autre dogmes académiques enseignés dans les écoles du moment.

Et mon autre univers est la richesse de la langue française avec laquelle on peut indéfiniment jouer.

Etant de nature optimiste et enjouée, la synthèse du jeu de mots (à dominante humoristique) et du dessin s'est retrouvée de façon naturelle dans la BD.

Le décor le plus fréquemment utilisé n'a pas été choisi au hasard, mais 'est imposé de lui-même : le bar étant le lieu convivial que l'on peut fréquenter où que l'on se trouve....ou presque!...Et c'est là que se font les échanges avec des raisonnements propres au vécu de chacun qui peuvent surprendre(comme les différences  de niveau de langue des interlocuteurs, par ailleurs) , mais rien n'arrêtera les échanges..... Car, dans un bar, vous êtes jugés sur le fond et non pas sur la forme.A chacun sa culture et elle est reconnue par tous.

Et cette revanche du bon sens populaire sur une inctuallisation compliquée (voire confuse) d'une situation donnée m'a toujours interpelé !

Pour ma part, mon objectif est de distraire et d'amuser en jouant surtout sur les mots .Le plaisir du dessin est toujours présent, même s'il est moins primordial que dans d'autres catégories de BD......et les quelques pin-ups plutôt sexy que l'on croise ça et là,  n'ont d'autre justification que celle d'un plaisir personnel...que certains lecteurs pourront partager avec moi.

2- Avez-vous déjà travailler avec des auteurs présents lors de ce festival ?

 

J'ai toujours travaillé seul à la réalisation d'une BD ( texte et dessins) et n'ai jamais collaboré avec d' autres auteurs.

Mais je n'exclus pas l'idée d'une collaboration prochaine et ce 1er festival de la BD à Sète est une formidable occasion de rencontres enrichissantes.

3- Pourquoi avoir accepté de participer à ce 1 er festival?

Pour plusieurs raisons. La première étant liée aux grandes qualités humaines de Paul-Emmanuel Vanderriele qui sait allier convivialité et efficacité.Tout part souvent d'une rencontre.....c'est encore le cas!

La deuxième raison est tout aussi naturelle: habitant à Sète depuis plusieurs années et ayant réalisé ma première BD avec l'édition sétoise de La Mouette,

je serai présent, avec d'autres, pour représenter ma ville.

Et la troisième raison, c'est le bonheur simple de rencontrer d'autres auteurs et des lecteurs de BD avec qui j'aurai forcément l'occasion d'échanger.
Une quatrième raison?....L'originalité d'implanter ce festival en bord de mer, évidemment!

Tous mes remerciements et encouragements aux organisateurs!

 

28/08/2012

INTERVIEW DE MICHEL RIUS

1-      Pouvez vous nous décrire en quelques mots votre univers artistique?



Je travaille essentiellement dans l'humour, le gag aux racines
franco-belges et gros nez, même si j'aime y insuffler parfois un peu
d'émotion. Les BD que je lis sont du même genre. Je suis des auteurs
tels que Larcenet, Ferri, Zep...et grosso modo, un peu toute la bande à
Tchô.

2- Avez vous déjà travaillé en collaboration avec l'un des auteurs
présent à ce festival?



Non, en revanche nombreux sont devenus des amis, notamment lors des
rencontres en festival. Citons au passage, Elsa Brants, Didier
Millotte, Juan, Jean-Luc Garréra,....
Joel, je l’ai connu par le biais de mon éditeur.


 


3- Pourquoi avoir accepté de participer à ce festival de BD, le premier
sur Sète, et l'un des rares sur une plage?



J'aime beaucoup la ville de Sète. Il y a une ambiance, une convivialité
qui se prête à ce genre de manifestation. Cette idée est renforcée par
le fait que le festival se déroule en bord de mer, sans chichi et ça
j'apprécie.
à très vite donc....

23/08/2012

INTERVIEW DE JOEL ALESSANDRA

 


Pouvez vous nous décrire en quelques mots votre univers artistique?



D'aucuns disent dans de nombreuses chroniques que mon travail est très influencé par Ferrandez ou Loustal, ce que je ne contredis pas et suis même plutôt flatté mais je préfère me référer pour ma part à un certain Hugo Pratt qui a bercé mon adolescence  et dont je partage l'amour de l'aventure et des voyages ! Mes histoires se déroulent presque toujours en Afrique ou en Orient où je me rends plusieurs fois par an pour des carnets de voyage servant de théâtre à mes récits dessinés.







Avez vous déjà travaillé en collaboration avec l'un des auteurs présent à ce festival?



Non, mais je connais certains auteurs comme Mic, que je salue, grâce à un éditeur commun, Paquet, chez qui j'ai signé plusieurs ouvrages ou Guillaume Lapeyre, copain Facebook ;-)))



Pourquoi avoir accepté de participer à ce festival de BD, le premier sur Sète, et l'un des rares sur une plage?


Tout d'abord le Festival se déroule pas très loin de chez moi, j'habite St. Quentin, à deux pas d'Uzes, et cette idée de participer à une manifestation moins classique, plus à l'écoute de plagistes et promeneurs pas forcements férus de BD me semblait plutôt originale. Et l'idée de dédicacer en maillot pas banale non plus !!!



Comment vous est venu l'idée pour cette affiche?


Concevoir une affiche est toujours un réel plaisir et je remercie chaleureusement Paul-Emmanuel d'avoir accepté que je réalise le visuel de la première édition !


Le "brief" était plutôt clair, un titre obligatoire, la BD s'invite à la plage", qui impliquait une réponse graphique en adéquation, d'où la métaphore du vendeur ambulant présentant des albums en lieu et place des glaces et barquettes de frites. Un clin d'œil à ce que l'on a l'habitude de croisé sur le sable. Question technique, c'est encore et toujours de la couleur directe, à l'aquarelle, médium "signature" de mon travail.